Flou sur le projet de cabinet médical à Brioude

Le projet de cabinet médical à l’immeuble interconsulaire, aurait du plomb dans l’aile. En cause, un autre projet, privé celui-là, dans l’immeuble voisin.

Article LA MONTAGNE



Inquiétudes sur un cabinet médical à l'hôtel inter-consulaire

Le Comité de vigilance écrit au Président de la Communauté de communes



Monsieur le président,

Nous venons de prendre connaissance d’une rumeur circulant sur Brioude à savoir « Le président de la communauté de commune Brioude Sud Auvergne a suspendu, voir stoppé le projet de création de deux cabinets médicaux au sein de l’immeuble inter consulaire à Brioude ».

Nous sommes à la fois surpris et très inquiet face à cette information.

Nous vous rappelons que la problématique des médecins traitants est très préoccupante sur Brioude (environ 10 % de la population n'auraient pas de médecins traitants : résultat du questionnaire distribué lors des assises de la santé).

La création de ces deux cabinets nécessitant un investissement modeste permettait à un cabinet médical brivadois existant d’augmentait leur possibilité de travail et peut être allait permettre l’installation de deux médecins supplémentaires dans un délai raisonnable.

Nous vous rappelons également que lors de la commission traitant de ce problème de médecine de ville ou siège le comité de vigilance de l’hôpital public de Brioude, vous aviez pris l’engagement ferme avec le consentement de tous les élus communautaires présents d’accélérer cette mise en place très peu onéreuse.

Cet engagement a été confirmé lors d’un conseil communautaire du 12 avril.

Nous nous permettons d’insister pour que cet engagement soit tenu dans des délais très courts.

Nous insistons pour que le travail de cette commission autour du manque de médecins soit poursuivi car c’est d’après les spécialistes de 14 médecins généralistes dont nous avons besoin. Très rapidement, nous allons avoir moins de 9 médecins en activité.

Nous attendons le démenti de cette rumeur surprenante et inquiétante.

Le président
François Boudet



Le Comité de vigilance interpelle les candidat(e)s aux élections législatives


LETTRE OUVERTE 
DU COMITÉ DE VIGILANCE DE L'HÔPITAL PUBLIC DE BRIOUDE
AUX CANDIDATES ET CANDIDATS AUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

Mesdames, Messieurs,

Vous vous présentez à l'élection législative des 11 et 18 juin et nous souhaitons connaître votre opinion sur les 3 grands sujets qui intéressent les habitants du bassin de santé de Brioude.
Ils ont été au cœur des débats lors des Assises de la Santé organisées par le Comité de vigilance le 25 mars.

1) Médecine de ville :

Les habitants sont confrontés à des difficultés pour trouver un médecin traitant suite à la cessation d'activités de plusieurs praticiens.
Ils risquent ainsi d'être moins bien remboursés par la Sécurité Sociale.
Le déficit de médecins sur le bassin de santé va s'accroître dans les prochaines années si des mesures ne sont pas prises pour faire venir de nouveaux praticiens.
Le comité de vigilance a écrit au directeur de la CPAM 43 pour que les patients qui n'ont plus de médecin traitant ne soient pas pénalisés et nous avons contribué à ce qu'un groupe de travail municipal planche sur l'installation de nouveaux médecins à Brioude.

Que comptez-vous faire si vous êtes élu(e) pour contribuer à résoudre ce problème qui gène la vie des patients ?

2) Scanner :
L'hôpital public de Brioude n'est toujours pas doté d'un scanner malgré les demandes répétées du corps médical, de la population et des élus locaux.
Cela constitue une véritable injustice car la Haute-Loire est la seule en Auvergne à ne disposer que de 2 scanners pour 226 000 habitants alors que les autres départements en ont un par tranche de 50 000 habitants.
C'est une absurdité car l'absence de scanner handicape l'activité du service des urgences qui reçoit plus de 11 000 patients chaque année.
Le comité de vigilance a été à l'initiative de nombreuses initiatives (pétition, marches dans les rues de Brioude, rassemblement devant l'hôpital) qui ont montré la détermination de la population et de ses élus.

Quelle action comptez-vous entreprendre si vous êtes élu(e) pour contribuer à l'implantation de cet appareil d'imagerie médicale qui fait tant défaut ?

3) Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) :
L'hôpital public de Brioude a été rattaché par l'Agence Régionale Santé au groupement hospitalier de territoire du Puy en Velay contre l'avis du conseil de surveillance, de la communauté médicale, de la population du bassin de santé et de ses élus.
Tous craignent légitimement que les patients victimes d'accidents ou atteints de pathologies graves ne soient dirigés contre leur gré au CHER du Puy voire au CHU de Saint-Etienne plutôt qu'à celui de Clermont avec lequel des coopérations fonctionnent. Nous avons déjà recueilli des témoignages qui attestent que ces soupçons sont fondés.
Les médecins et les patients ont à plusieurs reprises exprimé leur inquiétude de voir remises en cause les coopérations existantes avec le CHU Gabriel Montpied.
Le comité de vigilance a multiplié les initiatives de mobilisation et déposé une requête auprès du tribunal administratif pour demander l'annulation de l'arrêté de l'ARS rattachant le Centre Hospitalier de Brioude au GHT 43.

Que comptez-vous faire si vous êtes élu(e) pour que la décision de rattachement de l'hôpital de Brioude soit annulée et que les coopérations avec le CHU de Clermont soient privilégiées et consolidées ?

Je vous remercie d'avance pour votre réponse.
Le Président du Comité de Vigilance de l'hôpital public de Brioude


Plus de 150 personnes aux Assises de la santé

Samedi, plus de 150 personnes ont assisté aux Assises de la santé, organisées à la Halle aux grains par le comité de vigilance de l'hôpital de Brioude, en partenariat avec les journaux La Montagne et La Ruche. De ces trois heures de débats entre des citoyens, des élus et des professionnels de la santé, au fil de trois tables rondes (prévention, médecine de ville et hôpital), voici ce qu'il faut retenir.
Article LAMONTAGNE

Lire l'article

Articles plus anciens Accueil

Inquiétudes sur un cabinet médical à l'hôtel inter-consulaire

Le Comité de vigilance écrit au Président de la Communauté de communes Monsieur le président, Nous venons de prendre connaissance d’un...

Etre informé d'un nouvel article

 
 

Templates by Nano Yulianto | CSS3 by David Walsh | Powered by {N}Code & Blogger